Politicien, à quoi tu sers !

C’est un comble. On doit voter dimanche et on parle d’un tas de trucs. Mais pas du programme des partis !

Ce serait quand même le minimum qu’on sache quelle Suisse envisagent les partis qui réclament vos suffrages, non ?

Moi, par exemple, je pense qu’il faut voter les listes socialistes.

J’ai toujours fait ça!

Parce que c’est le parti qui propose une solution complète, pour toute la vie, de la naissance à la mort, pour tout le monde.

Juste, honnête et respectant chacun.e, des personnes en détresse aux personnes plus aisées.

Or, le parti a un programme. Complet. Mais il n’est jamais question dans les médias de ce programme. Ni de le comparer aux autres. Voici ci-dessous, ce que le PS vous propose pour la Suisse de demain et pourquoi je trouve qu’il faut déposer ses bulletins dans vos urnes !

Ah ! Encore un truc : tout ceci est faisable, facile à financer et pertinent ! Ca figure dans les documents disponibles sur le site du parti suisse. Ce ne sont pas des taxes prises à la classe moyenne, de « l’argent lancé par les fenêtres » ou un « monde de bisounours ». Ce sont des vraies propositions. Honnêtes. Vous pouvez décider de les réaliser. En votant PS dimanche!

Climat

  • Multiplier le nombre de panneaux solaires par 25 (routes, bords de route, parkings, toits, façades) dans toute la Suisse -> c’est faisable et ça fait les 45 GWh dont on a besoin, en se passant des énergies fossiles et du nucléaire!
  • Réhausser les barrages
  • Généraliser les pompes à chaleur et l’isolation dans les bâtiments
  • Interdire de vendre des véhicules essence et diesel
  • 12 milliards d’investissement (même somme que lors de la construction des barrages) et banque d’investissement pour la décarbonisation.
  • Résultat : Suisse neutre en carbone en 2030

Détail du plan, des 40 mesures, du financement en suivant ce lien.

Finances

  • Augmenter les impôts des très riches, des entreprises polluantes, des successions
  • Créer un impôts sur les transactions boursières et sur les bénéfices dans les sociétés offshore
  • Taxer les géants du net pour la valeur qu’elles génèrent en Suisse
  • Résultat : Des milliards de recettes supplémentaires, sans prendre un franc à la classe moyenne et aux pauvres

Famille

  • Congé parental (14 semaines mère, 14 semaines père et 10 semaines à partager), congé adoption
  • Augmentation du nombre de structures d’accueil, gratuité pour les familles pauvres
  • Révision du 2ème pilier et de l’AVS
  • Mariage, PMA, adoption pour tou.te.s
  • Stratégie nationale contre les violences faites aux femmes
  • Résultat : Davantage d’autonomie financière pour les femmes, augmentation de la main d’oeuvre qualifiée, respect de l’égalité entre tous les citoyens, quel que soit leur genre ou leur orientation sexuelle.

Santé

  • Primes maladies plafonnées à 10% du revenu (réduction importante pour les familles pauvres et la classe moyenne)
  • Révision du système de subsides
  • Baisse du prix des médicaments
  • Révision Tarmed
  • Résultats : Augmentation du pouvoir d’achat de la classe moyenne et inférieur (en baissant les primes) et santé hyperperformante pour tou.te.s plutôt que santé à deux vitesses

Egalité

  • Contrôle public de l’égalité salariale
  • Valorisation des métiers « féminins »
  • Egalité des chances d’être recruté.e, promu.e
  • Education à l’égalité
  • Criminalisation du harcèlement
  • Quota de femmes dans les directions
  • Quotas de femmes sur les listes électorales
  • Résultat : atteindre l’égalité entre hommes et femmes dans les lieux de pouvoir, dans la société, dans les foyers, dans l’économie et face aux assurances sociales (retraite, chômage, etc.)

Travail

  • Valoriser le temps partiel et la cogestion dans les entreprises et face aux assurances sociales
  • Augmenter le périmètre des CCT
  • Assurance générale du revenu
  • Salaire minimum
  • 1 semaine de vacances supplémentaire dès 50 ans
  • Formation continue pour s’adapter aux changements en cours de carrière
  • Protection supplémentaire contre le licenciement dès 50 ans
  • Défense des mesures d’accompagnement qui protègent les salaires suisses dans les négociations avec l’Europe et à l’interne
  • Défense de l’âge de la retraite actuel
  • Résultat : carrière professionnelle évolutive et protégée pour tou.te.s

Logements

  • Développer les logements d’utilité publique (à loyer modéré et avec encadrement pour les seniors)
  • Réformer droit du bail pour protéger les locataires
  • Baisser les loyers jusqu’à 40%
  • Résultat : accès au logement digne pour tou.te.s

Environnement

  • Supprimer les plastiques à usage unique
  • Supprimer les pesticides
  • Faire payer les pollueurs
  • Fixer des contraintes à l’économie, à l’aménagement du territoire, aux transports et aux énergies pour protéger l’environnement
  • Interdire les prises de participation d’entreprises suisse dans l’industrie pétrolière et gazière
  • Taxer le kérosène
  • Résultat : protéger l’environnement et la biodiversité

Participation citoyenne

  • Augmenter l’instruction civique
  • Favoriser la participation des groupes sous-représentés dans le processus démocratique
  • Prioriser les droits humains
  • Créer une institution suisse de protection des droits humains
  • Rendre le financement des partis, des campagnes et des élus transparente (y compris les montants versés)
  • Résultat : augmentation de la démocratie

Etrangers

  • Augmenter le nombre d’étrangers accueillis, en collaboration avec l’union européenne
  • Permettre l’intégration dans l’éducation et dans le monde du travail des nouveaux arrivants
  • Refuser que des humains meurent en mer, en tentant de rejoindre notre territoire, alors que nous importons les produits qui viennent de chez eux sans obstacle et les revendons avec une marge !
  • Naturalisation facilitée
  • Résultats : les étrangers sont une solution, pas un problème

Culture

  • Augmenter les échanges entre zones linguistiques à l’école
  • Protéger l’enseignement d’une deuxième langue nationale
  • Favoriser l’enseignement de l’Art
  • Protéger les acteurs culturels
  • Résultats : la culture est ce qu’il faut défendre, pas ce qu’il faut attaquer

Europe

  • Entretenir les bonnes relations avec nos voisins
  • Protéger les salaires et les services publics
  • Former nos travailleurs et favoriser l’accès des femmes et des plus de 50 ans au marché du travail
  • Résultats : parvenir à un accord-cadre, rester un partenaire principal de l’union européenne et développer notre main d’oeuvre qualifiée interne

Développement

  • Respecter l’agenda 2030 de développement des nations unies
  • Engager des fonds pour l’aide au développement dans des contextes fragiles, à travers le monde
  • Investir 0,7% du PIB dans l’aide aux pays pauvres
  • Contraindre les multinationales à opérer dans les pays pauvres en respectant les normes sociales de protection des droits humaines et de l’environnement
  • Résultats : La Suisse oeuvre à un monde plus juste, au respect des droits humaines et à la paix

Economie externe

  • Lutter contre la malédiction des matières premières extraites par la torture ou l’empoisonnement dans les pays pauvres
  • Obliger les grands groupes à un comptabilité transparente et des opérations éthiques
  • Résultats : La Suisse n’est plus responsable du malheur de millions de gens pour générer du profit pour ses milliardaires

Sécurité

  • Réduction du budget militaire, renoncement ou réduction de la volonté d’acheter des avions de guerre
  • Engagement de nos forces dans la promotion de la paix
  • Promotion du service civil
  • Développer la cybersécurité, entretenir l’espace Schengen
  • Augmenter les effectifs des gardes-frontières et des polices cantonales
  • Envisager l’intégration plutôt que l’exclusion comme gage de sécurité
  • Résultat : Une suisse plus sûre avec davantage de ponts et moins de barrières.

Ce programme, entier, sur 80 pages est disponible sur le site du parti socialiste suisse. Depuis le début de l’année.

C’est facile de comparer à ceux des partis qui veulent, notamment pour la droite dure PLR-UDC, essentiellement prendre l’argent qui est dans les poches des classes moyennes et inférieures et le mettre dans celles des superriches.

Il y a d’autres partis qui n’en ont même pas, de programme. Qui disent ce qui leur tient à coeur mais qui ne disent pas où, quand ou comment faire concrètement.

Mais c’est un travail qui n’a pas été fait. Parce que c’est long. Parce que c’est compliqué.

Je suis rassuré d’avoir pu le faire une fois, sur ce site, à une semaine de la fin de la campagne. Je pensais que nous en aurions l’occasion avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut