Pour changer de siècle!

Excellent lancement de campagne ! Les listes PS veulent trois sièges à gauche sur quatre au conseil national. Pour donner à nos mômes une Suisse adulte et responsable !

Ci-dessous, le texte de mon intervention durant la conférence de presse de lancement de la campagne pour les élections fédérales du 20 octobre prochain, sur l’un des six thèmes traités par les candidat.e.s socialistes : l’égalité.

Mesdames, Messieurs,

A Neuchâtel, comme en Suisse, la majorité des pauvres sont des femmes, la quasi totalité des victimes de violences sont des femmes.

L’économie a besoin d’une main d’oeuvre qualifiée et de talents et n’utilise pas les femmes.

L’école n’a fait aucune réforme de sa façon de préparer les enfants à la vie, et continue à travailler à la socialisation différenciée.

Sur l’égalité, comme sur le climat, les primes maladie, les salaires, les retraites ou la numérisation, l’axe plr-udc qui tient la majorité absolue au conseil national se moque des électeur.trice.s.

Toute la politique menée ces quatre dernières années par ces deux partis est orientée sur le profit des actionnaires. Pas une action crédible pour changer de siècle en matière d’égalité de droits!

Nous vivons dans un pays qui éduque ses enfants, les intègre, les emploie, les salarie, les assure et les rend autonomes différemment en fonction de leurs organes génitaux. Qui le sait. Et qui n’y fait rien.

A ce rythme, les neuchâtelois.e.s manifesteront pendant encore 10’000 ans pour l’égalité, le climat ou des salaires, des retraites et des emplois décents. Tout est refusé pour ne pas gêner les grands patrons.

Un bilan, quel bilan?


Une loi sur l’égalité a été votée?

Oui, c’est vrai! Les entreprises devront désormais examiner l’égalité salariale. Et elles jugeront comment? Elles mêmes! C’est sûr ça risque pas d’être trop critique comme analyse.. Et si malgré cette complaisance, l’égalité ne règne pas? Et bien « ça nous désole, qu’est ce que vous voulez que je vous dise? ». Pas de contrainte. Pas de sanction!


Augmenter le nombre de femmes dans les Conseil d’administration et de direction a été voté aussi?

Oui, c’est vrai. Mais jusqu’à 30% seulement. Et sans contrainte! C’est comme si pour réparer une fuite, on décidait de demander à l’eau de couler ailleurs.


Les autres lois votées qui réalisent l’égalité sont… ah ben non y en a pas!


Les candidat.e.s font les jolis coeurs en disant « oui bien sûr ça nous préoccupe ». Mais ils se foutent de nous! Et ouvertement!


La seule priorité de l’axe plr-udc c’est le bénéfice des entreprises. Et ils sont prêts à tout.

La prévention tabac? alcool? Nada! Congé parental? Réchauffement? Pollution? Nada!


Ah pardon ! Pour l’égalité, il y a bien une augmentation pour les femmes après des années sans progrès: celle de l’âge de la retraite, repoussée à 65 ans dans un premier temps et à 67 ensuite!!

Pas un seul ajustement dans l’imposition ou dans le regime des retraites pour que chacun.e soit autonome. Rien.


Et on continuera à regarder la Scandinavie vivre en 2019 pendant qu’on végète dans les annees 50. Avec le plr qui veut y rester et l’udc qui veut reculer.

Et pendant qu’on geint de la probable faillite des entreprises si jamais on osait donner dix pauvres jours de congé à un père, on en a 20 fois plus en Suède que les entreprises ne quittent pas. Où les entreprises ne font pas faillite par tant de contraintes.

Socialiste, pour la liberté d’être plutôt que de vendre

L’égalité entre les humains, c’est notre combat, celui des socialistes. Depuis toujours.

Assurance maternité, suffrage féminin, accueil extrafamilial public, élues dans les exécutifs, listes femmes, majorités féminines dans les groupes politiques, solution des délais pour l’avortement, c’est nous.

Nous voulons notamment dès les élections d’octobre et le renversement de majorité:

  • Égalité salariale, à l’embauche, à la promotion et sur la flexibilisation volontaire des taux de travail
  • Education égalitaire
  • Décloisonnement des carrières
  • Accueil extra-familial pour des parents autonomes
  • Assurance générale du revenu
  • Lutter contre la violences de genre en travaillant avec les hommes
  • Imposition individuelle pour lutter contre les discriminations

Le PS défend :

  • les hommes contre l’enfermement dans les rôles de pouvoirs et de contrôles
  • les femmes pour leur permettre de vivre leur potentiel et d’être des mères seulement si elles le souhaitent, en comptant sur l’autre parent
  • les enfants contre l’enfermement dans des rôles obligatoires et des modèles rétrogrades et verrouillés.
  • l’économie pour qu’elle puisse utiliser toute la main d’oeuvre qualifiée que constitue les milliers de femmes contraintes aujourd’hui d’abandonner leurs carrières.


Ça suffit!

Le PS défend 99% des neuchâtelois.e.s. Leurs salaires, leurs emplois, leurs retraites, leurs conditions de travail.

On défend les femmes pour les libérer de la domination. Les hommes pour les libérer des injonctions. Les enfants, les retraités, les travailleurs, les étrangers. L’économie pour utiliser la main d’oeuvre qualifiée de la moitié de la population.


Tous ceux qui ne sont pas suisses, cisgenres et hyperriches et qui votent à droite se tirent une balle dans le pied et soutiennent leurs exploitants en croyant leur boniment.

Voter PS! Trois sièges à gauche au National, pour changer de siècle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code